Tel

06 68 43 59 82

E-mail

contact@hypnose84-laurent-favier.fr

Horaires d'ouverture

Lundi - Mercredi - Jeudi - Vendredi : 8h30 - 19h00

Définition:

L’acouphène est un symptôme. Il correspond à la perception d’un son sans stimulus de l’oreille externe. Il peut être perçu dans une seule oreille, les deux ou bien encore dans la tête.

Fonctionnement de l’oreille:

Tous les sons que l’on entend, ont une origine extérieure. Ils parcourent l’oreille passant du conduit auditif à l’oreille externe, puis ils parcourent l’oreille moyenne mettant en action plusieurs organes comme le tympan et continuent leur chemin jusqu’au nerf auditif pour terminer au niveau du cerveau. 

L’ouïe fait partie de nos cinq sens. Elle est directement liée à une zone du cerveau qui gère les émotions et que l’on appelle le système limbique. Cette zone du cerveau permet d’apprécier ou non les sons. C’est également cette même zone qui maintient un niveau de vigilance suffisant permettant de réagir en cas de danger suite à un bruit inhabituel, en particulier la nuit durant notre phase de sommeil. 

Acouphène et stress:

Lorsqu’une personne perçoit un acouphène, que ce soit suite à un traumatisme sonore, une perte d’audition, un choc émotionnel ou toute autre cause, le son est alors ressenti comme une  gêne intense, voir une agression, il provoque très souvent un stress intense associé à un état émotionnel désagréable. En fonction de l’intensité du stress lié à l’acouphène, le sommeil peut être perturbé. La fatigue s’installe, le stress augmente et dans la majorité des cas on observe un dérèglement de la structure psychique pouvant aller jusqu’à un état de dépression plus ou moins grave.

Que faut-il faire:

Le premier réflexe à avoir, est de consulter un ORL afin qu’il pose un diagnostic précis.

Ensuite une fois tous les examens réalisés et le diagnostic de l’acouphène établi, il impératif de prendre en charge le symptôme rapidement. 

La prise en charge du symptôme:

Il est important et recommandé de s’adresser à un spécialiste ayant une formation sérieuse. Lui seul saura répondre avec exactitude aux différents besoins de la personne en souffrance.

La prise en charge de l’acouphène par un spécialiste, tel qu’un Sophrologue, un Hypnopraticien,  ou psychologue, commence par une évaluation du handicap et du degré de stress. Cette évaluation est appelé THI (TINITUS HANDICAP INVENTORY). 

Il existe cinq niveaux, allant d’un handicap léger avec peu de stress jusqu’à un handicap lourd plongeant la personne dans une incapacité totale à faire face à l’acouphène.

Une fois le THI réalisé, la prise en charge, peut alors commencer. Son but permet de rendre autonome le sujet dans la gestion du stress et d’apprendre à faire face à l’acouphène en rendant le signal non perturbant à l’aide de techniques de défocalisation.

En quoi la Sophrologie ou l’hypnose Ericksonienne sont efficaces ?

Je vais aborder ici, ces deux techniques pour lesquelles je suis formé. 

La Sophrologie est une méthode psycho-corporelle, qui permet de centrer son attention sur ses ressentis corporels afin de rétablir une harmonie entre le corps et l’esprit. La pratique de la Sophrologie s’appuie sur des exercices respiratoires, qui amènent à la détente musculaire et à la visualisation d’images positives.

Certains exercices ont été spécialement adaptés à la prise en charge des acouphènes, pour plus d’efficacité.

L’hypnose Ericksonienne, bien que différente de la Sophrologie, est une discipline qui apporte aussi une solution complémentaire.

L’hypnose amène à un EMC (Etat Modifié de Conscience) que nous vivons chaque jour.

C’est le même état que nous vivons lorsque nous sommes absorbés par un film, un livre ou une activité, nous permettant d’être là, présent à notre environnement sans vraiment y être. 

Le praticien en hypnose accompagne la personne, pour trouver en elle ses ressources disponibles qui sont propres à chacun, pour rendre le signal d’un acouphène non perturbant. 

Que faut-il retenir:

  1. Dès l’apparition d’un acouphène, consulter un ORL le plus rapidement possible.
  2. Dans la majorité des cas un acouphène est un symptôme et non une maladie.
  3. Se faire accompagner par des professionnels spécialisés pour la prise en charge du symptôme.

Laurent FAVIER

Sophrologue / Praticien en hypnose Ericksonienne.

Spécialiste des acouphènes, formé par le pôle sophrologie acouphène. 

www.sophrologie-acouphene-vaucluse.fr

www.hypnose84-laurent-favier.fr

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial